5 février et après : gilets jaunes/syndicats, “même Macron, même combat” !

Bloquons tout par la grève et les manifestations !

 

Les Gilets Jaunes font trembler le gouvernement et prouvent que le peuple est prêt à se battre contre :
→ l’injustice fiscale (hausse des taxes – suppression de l’ISF,…).
→ la destruction du service public (santé, transport,…) et de la protection sociale
→ le pouvoir des grandes entreprises sur la société (Carrefour, Amazon, Vinci,…)
→ la pénalisation des plus démuni.es (retraités, mères célibataires, précaires…)
→ le manque de démocratie (revendication du RIC)

 

Au quotidien dans les entreprises et les services, des syndicalistes se mobilisent contre :
→ la destruction des services publics (grève dans l’éducation le 24.01, grève contre la fermeture de la Poste de St-Egrève le 26/01, lettre ouverte des inspecteur.trices du travail, etc).
→ la précarité croissante du travail (les accompagnants d’enfants handicapés seront en grève le 06/02, grève des agents précaires de la mairie de Grenoble le 30/01, etc).
→ le contrôle et l’humiliation des pauvres (mobilisation contre les refus de droits par la CAF et Pôle Emploi)

 

D’autres luttes prennent de l’ampleur : lycéen.nes, raffineries, ambulancier.es, personnels de santé, collectifs anti-raciste, étudiant.es, féministes, écologistes… Nos combats sont les mêmes ! Solidaires 38 appelle à une union des gilets jaunes, syndicalistes, précaires, salarié.es, retraité.es,… pour combattre ces politiques et construire un mouvement d’ampleur et durable.

Ne les laissons pas détruire nos droits!

L’enjeu est de taille car il s’agit de l’empêcher d’avancer son programme de destruction de nos droits qui attaque la Sécurité sociale (retraites, chômage et assurance maladie). Sous prétexte d’augmenter le salaire brut, il nous obligera à souscrire à des systèmes privés. La réforme de l’assurance chômage est déjà prête, avec des contrôles plus drastiques, des baisses d’allocations et l’obligation d’accepter n’importe quel emploi.

Attaqué de toutes parts, le gouvernement n’a plus que la police et la répression la plus brutale pour se protéger avec le vote en urgence de la loi « anti-casseurs » qui vise à légaliser la répression préventive et criminaliser toute manifestation.

 

Comme en 36 et 68, le gouvernement pliera rapidement s’il fait face à un mouvement de grève générale. C’est ainsi que nous pourrons gagner et inverser le rapport de force. Pour la première fois, ce mardi 5 février, une intersyndicale nationale appelle clairement à la grève et la convergence avec les gilets jaunes.

 

Ce MARDI 5 février est un coup d’envoi FAISONS grève et Regroupons nous pour une journée d’actions et de manifestation. Débrayages, actions et occupations lancées par les salariés en grève et initiatives syndicalistes-Gilets jaunes la matinée avant la manifestation en début d’après midi :
📢– 6h45 : RDV au QG géant casino de SMH pour soutien aux étudiant.e.s en lutte
📢– 7h: Crolles, initiative commune RDV sur le parking de Casino à Crolles pour actions diverses.
📢– 7h : initiative commune RDV à la zone industrielle centre Alpes de Moirans
📢– 8h30 : RDV devant Carrefour Meylan
📢Grève du 5/02 Pôle Emploi: Attention, lieu indéfini
📢– matinée : blocages lycéens (contact Unl Isère)
📢– 12h RDV commun devant le rectorat de l’académie de Grenoble
📢📢📢14h MANIFESTATION ouverte à toutes et tous à l’initiative de l’intersyndicale isère (tract unitaire 5 fev 2019_VF), départ devant le siège du MEDEF, 66 boulevard Foch ! 👨‍👩‍👧‍👧👩‍👩‍👧👨‍👩‍👧‍👦👪

Pour rappel :
→ Tous les samedis : Manifestation Gilets Jaunes, 13h, Parc Mistral, Grenoble
→ Tous les dimanches : AG à la Maison des habitants Chorrier-Berriat à 11h au centre social du 38 rue d’Alembert à 14h
→ Toutes les dates à venir sur notre site : www.solidaires-isere.fr ou le fb : solidaires.isere
→ Et sur les groupes facebook gilets jaunes : « mouvement national contre la hausse des taxes » et « gilet jaune Grenoble »

 

 

5 février et après : gilets jaunes/syndicats, “même Macron, même combat” !