Les “blouses bleues” de la mairie de Grenoble en grève dès le 11/12 pour la dignité et le service public

Nous, personnel d’entretien, ATSEM et animateurs dans les écoles de la ville, vous informons de notre ras-le-bol sur la façon dont nous sommes traité.e.s par notre employeur.
  • Nous sommes des centaines – en majorité des femmes – cantonnées dans des emplois précaires, à temps incomplets imposés, sous-payées ;
  • Depuis des années (parfois 17 ans), pour éviter de nous titulariser nos contrats sont des « arrêtés » au mieux  de 11 mois qui commencent mi-août et se terminent mi-juillet, sans aucune perspective de titularisation, et sans jamais pouvoir bénéficier d’un temps complet ;
  • Nos salaires sont misérablement bas, les fins de mois sont difficiles, nous sommes condamnées à mener une vie précaire ;
  • Nos conditions de travail se dégradent, on nous demande d’en faire toujours plus, nous sommes épuisées et on nous harcèle quand on tombe malade. Les arrêts-maladie ne sont pas remplacés et ce sont les collègues en poste qui doivent assumer la surcharge de travail ;
  • Nous subissons la pression de nos chefs et le bon vouloir, du service « métiers et personnels ». Nous ne sommes pas respectées ;

Comme les gilets jaunes, NOUS LES BLOUSES BLEUES en avons assez de la situation professionnelle et sociale qui nous est imposée.

Quand on interpelle des élus de la mairie, on nous écoute poliment puis on nous parle comme si nous étions ignorantes. Ils nous disent qu’ils ne peuvent rien faire mais qu’ils y réfléchissent quand même.

Ça suffit !! Y’en a marre des promesses stériles, y’en a marre de la misère, y’en a marre de la galère, y’en a marre d’être maltraitées, y’en a marre d’en avoir marre.

Nous disons stop ! Nous sommes déterminées à passer à l’action pour améliorer nos conditions de travail, nos statuts, nos revenus et notre situation.

Le 11 Décembre nous personnels des écoles seront en grève pendant le temps des repas de 11h30 à 13h30 !

Lire aussi la lettre ouverte à Eric Piolle, maire de Grenoble : Travailler à la Ville de Grenoble nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage : sante au travail-BD-sans2

Les “blouses bleues” de la mairie de Grenoble en grève dès le 11/12 pour la dignité et le service public