22 mai à Grenoble : Nos luttes se renforcent, construisons la suite ensemble !

 

Après un an d’exercice du pouvoir, le Président-Roi Macron s’en prend à toute la société : droit du travail, logement social, services publics, tissu associatif, droit au chômage, APL, droit d’asile

Des résistances fortes émergent dans le public comme dans le privé : Carrefour, Vélib’, McDonald’s, Air France, SNCF, étudiant.es, Finances publiques, PTT, EDF, Santé, fonctionnaires (après les 2 journées du 10 octobre et 22 mars)… Rien n’est fini, tout commence ! La prochaine journée de grève et de manifestation (Public ET Privé) c’est ce mardi 22 mai, RDV à 10h à la gare de Grenoble, et à 19h pour la soirée spectacle de soutiens !

 

 

Convergence des attaques

La stratégie de Macron est très claire : attaquer de toutes parts afin de créer un état de sidération, attaquer très vite à coups d’ordonnances afin d’empêcher les contestations, réprimer fortement afin d’éteindre les brasiers, le tout avec une complaisance caricaturale des mass-médias… Si au début de son quinquennat, cette stratégie a fonctionné, aujourd’hui de partout, la résistance s’organise.

Macron et son gouvernement pêchent par mépris et complexe de supériorité, mais pas par originalité… Ils continuent à donner toujours plus au grand patronat (baisse de salaire, exonération de cotisations, baisse de l’impôt sur la fortune) en espérant voir l’argent réinvesti dans l’économie réelle. Depuis 30 ans que cette politique est menée, le chômage stagne, la précarité augmente, l’industrie disparaît…et les milliards de bénéfices engrangés partent dans des paradis fiscaux. Cette politique est non seulement injuste mais nous envoie droit dans le mur !

Convergeons pour créer le rapport de force nécessaire

Au-delà des stratégies de survie individuelle, ce à quoi Macron et son monde de la finance veulent nous cantonner, nous pouvons et devons trouver des stratégies de luttes communes, par des dates et des modalités d’action communes. C’est en se rencontrant et se coordonnant que nous pourrons un jour construire la grève générale, seule à même de changer le rapport de force en notre faveur.

 

C’est pourquoi Solidaires 38 appelle à :

 

Précaires, cheminot.es, retraité.es, fonctionnaires, étudiant.es, salarié.es, usager.es,

Construisons la convergence des luttes,
 Soyons en grève et dans la rue le 22 mai!

22 mai à Grenoble : Nos luttes se renforcent, construisons la suite ensemble !